Accueil > Fiches d'élevage > Les Mygales & scorpions (Arachnides) > Mygales

CHROMATOPELMA CYANOPUBESCENCE

ATTENTION : les mygales ne sont pas mortelles ! Cependant, elles possèdent toutes un venin qu'on ne peut retirer à moins de les mutiler mortellement. Elles ont en effet besoin de leur venin pour immobiliser et prédigérer leurs proies, c'est pourquoi il ne faut pas penser (et croire un vendeur sans scrupules) que le venin a été retiré pour rendre la mygale inoffensive ! Certaines espèces sont munies d'un venin assez efficace qui peut faire passer à la victime de très mauvais moments ! Lisez donc attentivement les fiches de chaque espèce. Mais à l'inverse, il ne faut pas tomber dans la psychose : on peut possèder des araignées en agissant de façon responsable, avec une espèce qui correspond à votre niveau d'expérience.

Description : cette espèce superbe se trouve désormais assez souvent en captivité. Sa beauté en fait l'une des plus recherchées, et puisqu'elle n'est pas agressive un débutant en la matière peut s'en occuper. Toutefois, il faut se méfier de ses retournements rapides et de son comportement changeant ! Son cephalothorax est vert, ses pattes bleues, et son abdomen orange ! Et les juvéniles sont encore plus beaux, avec le cephalothorax doré et l'abdomen rayé de rouge et de noir ! Nous ne conseillons pas de la manipuler, mais si vous voulez le faire quand même, prenez un crayon et approchez-le d'elle : si elle se rue dessus, c'est qu'elle a faim ; vous pouvez la nourrir ou la prendre avec précaution (elle risque d'être vive !). Si elle lève les pattes et se met sur l'arrière en montrant ses chélicères (crochets à venin), méfiez-vous et repassez plus tard... Terricole, elle tisse autant qu'une espèce arboricole, tout autour de son nid et même davantage ! Elle fait ainsi de larges entrées à son nid qui sont très esthétiques, et devant lesquelles elle reste de longues heures sans bouger. Avec cette espèce, vous avez vraiment peu de chances de vous faire mordre, car elle est rarement agressive, pourtant, elle peut bombarder ses soies urticantes assez facilement quand elle est jeune.

Reproduction : elle assez facile, mais pas toujours observée (voire jamais). Le mâle fuit de nombreuses fois avant d'accepter l'accouplement. LA femelle, sentant le mâle, va commencer à tapoter le sol tapissé de toiles de ses deux pédipalpes, le mâle se mettant à lui répondre. Ceci durera parfois de nombreuses heures pendant lesquelles, soit la femelle avancera, soit le mâle viendra au contact avant de fuir. Enfin, tard dans la nuit, plusieurs accouplements auront lieu, la femelle ne dévorant que rarement le mâle. La femelle s'enferme pour faire son cocon 4 à 5 mois plus tard : attention, il faut qu'elle ait une cachette, sans laquelle elle risque fort de manger son cocon ! Après une incubation de 2 mois environ, elle fera 100 à 200 mygalons.

Maintenance : Les mygales comme les reptiles, sont poïkilothermes, c'est à dire qu'elles ne peuvent vivre de façon prolongée à des températures trop basses, même si elles sont plus résistantes que les reptiles à priori. Seront nécessaires une hygrométrie égale à 70%, et des températures de 21-23°C la nuit et 26°C le jour. Si vous en avez la possibilité elle appréciera un gradient thermique, qui lui permettra de bénéficier de plusieurs températures dans son habitat : vous verriez alors qu'elle affectionne la chaleur, pour passer la plupart de son temps prés du point le plus chaud. Préférez un chauffage par cordon chauffant (ou plaque chauffante), que vous mettrez si possible à l'extérieur du terrarium, sur une paroi, pour éviter les accidents (brûlures ou sècheresse excessive de l'installation). Si le cordon n'est pas très puissant, vous pouvez le disposer à l'intérieur, mais toujours sur une paroi plutot qu'au sol. Comme les mygales ne demandent pas des installations très spacieuses, il est nécessaire de ne pas mettre de chaleur par le sol, car vous ne pourriez éviter que l'ensemble du substrat, dans tout le terrarium, soit chaud (trop chaud), aidant ainsi le développement rapide et incontrôlable des parasites. En substrat, préférez la tourbe de sphaigne, qui engendre un nombre de parasites négligeable : vous pourrez ainsi le changer 2 à 4 fois par an seulement, si vous entretenez régulièrement l'habitat de la mygale (retirer les restes de repas par exemple). Vous pouvez aussi utiliser certains substrats pour reptiles qu'il faudra changer plus souvent. Les mygales ont besoin d'un cycle normal jour/nuit, cependant elles sont souvent plus active la nuit, lorsque tout est calme et qu'elle peuvent sortir de leur nid.

Nourriture : insectivore (grillons, blattes, criquets), la mygale peut manger tout ce qui bouge. Cela dit, les insectes sont suffisants.

En résumé :

- Caractère : docile
- Origine : Venezuela
- Moeurs : Terricole / Autre
- Biotope : Semi-Aride
- Taille adulte :15 cm
- Esperance de vie : 15 ans
- Nourriture adaptée : insectes

juvénile vu de derrière - 8.6 ko

juvénile vu de derrière

Le juvénile n'a absolument rien à envier à l'adulte ! Les couleurs sont magnifiques ! - 9.2 ko

Le juvénile n'a absolument rien à envier à l'adulte ! Les couleurs sont magnifiques !

Plan rapproché... - 8.9 ko

Plan rapproché...

Détail de l'abdomen tigré superbe ! On y voit bien les soies urticantes dorées au centre. - 7.8 ko

Détail de l'abdomen tigré superbe ! On y voit bien les soies urticantes dorées au centre.

Gros plan sur une femelle - 9 ko

Gros plan sur une femelle

Et ses chélicères bleus irisés - 11.8 ko

Et ses chélicères bleus irisés

Elle se laisse manipuler - 7.9 ko

Elle se laisse manipuler

Mais reste rarement sur placide - 6.3 ko

Mais reste rarement sur placide

Plan sur l'abdomen orange où manquent un paquet de soies urticantes ! - 8 ko

Plan sur l'abdomen orange où manquent un paquet de soies urticantes !

On voit bien ici les 3 couleurs dominantes : abdomen orange, cephalo vert et pattes bleues - 7 ko

On voit bien ici les 3 couleurs dominantes : abdomen orange, cephalo vert et pattes bleues

Grande tisseuse, son nid est toujours bien blanchi ! - 8.4 ko

Grande tisseuse, son nid est toujours bien blanchi !