Accueil > Articles > Maladies & Soins

La coccidiose

Maladie parasitaire interne.

La coccidiose est une maladie parasitaire interne, provoquée par des organismes unicellulaires appelés coccidies, colonisant la muqueuse intestinale des reptiles, où ils se reproduisent directement.

On peut confondre les ookystes coccidiens avec des vers intestinaux car ils élisent domicile au même endroit en causant de la diarrhée ; mais il s'agit bien d'oeufs de protozoaires et non de vers !

Chez les reptiles et les sauriens en particulier, ce sont Eimeria sp. et Isospora sp. qui sont les plus fréquemment rencontrés. Ce sont des coccidies à cycle direct, c'est à dire que leur transmission a lieu par voie oro-fécale. Par ailleurs, les coccidies sont très résistantes en milieu extérieur, ce qui en fait une menace à ne pas prendre à la légère lorsqu'on a un doute !

D'après le Dr. Shilliger, en général, les geckos attrapent la coccidiose chez les éleveurs, à partir d'animaux infectés, achetés sur des salons. Les grillons peuvent aussi être vecteurs de coccidies, ainsi qu'une écorce de chêne liège, un cep de vigne, du substrat douteux ou encore une gamelle ayant déjà servi...D'où la necessité d'acheter dans un lieu sùr, dans une animalerie spécialisée de préférence et le moins possible d'occasion !

Est-ce que les coccidies peuvent infecter un humain ?

Les coccidies les plus communes n'affectent pas l'homme. Mais des types de coccidies plus rares ont un pouvoir infectieux sur l'humain. Un parasite appelé Cryptosporidium, peut être hébergé par l'animal et être transmis à l'humain. Les coccidies sont à très haut risque pour les personnes immunosupressées (ex : les sidéens, les personnes qui sont traitées avec des médicaments qui dépriment le système immunitaire, les cancéreux, les personnes âgées, et les enfants de moins de 2 ans). Une bonne hygiène et une soigneuse élimination des selles de l'animal sont très importantes pour minimiser les risques de transmission de tous les parasites de l'animal à l'humain.

Symptômes :

La coccidiose se manifeste par une diarrhée chronique pouvant devenir sanguinolente et par un amaigrissement rapide. Il y a des régurgitations (proie, mue,...), des excréments de consistance liquide et à forte odeur. L'animal arrête de manger sans raison même s'il s'intéresse encore aux insectes proposés, et une tâche marron/noire apparait au niveau du ventre. Elle peut grossir en moins de 12h. D'après le Dr Schilliger, la tâche noire constatée sur le gecko mourant correspond à une extravasation de bile hors de la vésicule biliaire. C'est classique chez tous les reptiles peu de temps avant ou après la mort.

A faire en cas de doute :

- Analyse des excréments au laboratoire vétérinaire (en spécifiant que l'on veut tout rechercher : bactério, vers, champignons,...). Il sera utile de donner un maximum de renseignement sur la détention, les symptômes, etc. Attention l'analyse prend au minimum 1 semaine. Il convient donc de ne pas attendre les résultats pour commencer la quarantaine mais ne pas donner de médicament avant les résultats.
- Il faut simplement réhydrater l'animal et lui proposer à manger à la pince.
- Bain d'eau tiède pour l'animal avec massage du ventre
- Réhydratation de l'animal avec du glucose (ça lui sert de boisson et de « nourriture ») + vitamine (attention pas de surdosage). Désinfection tout les jours des terrariums et des décors restants avec de la javel
- Mise en place de terrariums de quarantaine.
- Gamelle d'eau changée et nettoyée 2 fois par jour
- Sopalin pour tout substrat
- Plus de boite à humidité (elle favorise la prolifération des bactéries, champignons et autres)
- Cachette
- Conditions de chauffage normale voir augmentée de 1°C mais pas plus.

Traitement medicamenteux :

L'éradication totale de ces parasites digestifs est quasiment impossible et malheureusement, le traitement de la coccidiose est souvent décevant. Cela dit, ce n'est pas une raison pour ne rien tenter !

Il faudra utiliser de la sulfadiméthoxine (Ocecoxil) de préférence, par voie buccale selon la posologie suivante : 90mg/kg le 1er jour en dose d'attaque, puis 45mg/kg/jour pendant les 7 jours qui suivent.

A savoir

Si vous avez un doute et que vous traitez l'animal contre les vers ou contre une bactérie quelconque, vous risquez d'entrainer le développement de mycoses !

Les mycoses digestives sont ainsi souvent secondaires à une autre affection comme la coccidiose ou à un traitement antibiotique inapproprié. Cela peut s'observer par des selles liquides, marron/verdâtres et nauséabondes.

Si votre animal a donc des mycoses en plus de la coccidiose, vous devez impérativement traiter les 2 problèmes en même temps. Contre la mycose, utilisez donc l'itraconazole (le moins toxique, mais toxique tout de même, comme tous les antifongiques, sur le foie). Son nom commercial vétérinaire est "ITRAFUNGOL" : 1 goutte/gecko/2jours en hydratant beaucoup l'animal pour forcer l'élimination hépato-rénale.

Diarrhée observée - 2.7 ko

Diarrhée observée

Amaigrissement typique... - 3.7 ko

Amaigrissement typique...

Tache apparente et large - 3.2 ko

Tache apparente et large

Tache en augmentation règulière - 2.9 ko

Tache en augmentation règulière

Photos Celine Dercourt. Textes avec la participation de Celine Dercourt, ARNS.