Accueil > Fiches d'élevage > Les Mygales & scorpions (Arachnides) > Mygales

AVICULARIA VERSICOLOR

ATTENTION : les mygales ne sont pas mortelles ! Cependant, elles possèdent toutes un venin qu'on ne peut retirer à moins de les mutiler mortellement. Elles ont en effet besoin de leur venin pour immobiliser et prédigérer leurs proies, c'est pourquoi il ne faut pas penser (et croire un vendeur sans scrupules) que le venin a été retiré pour rendre la mygale inoffensive ! Certaines espèces sont munies d'un venin assez efficace qui peut faire passer à la victime de très mauvais moments ! Lisez donc attentivement les fiches de chaque espèce. Mais à l'inverse, il ne faut pas tomber dans la psychose : on peut possèder des araignées en agissant de façon responsable, avec une espèce qui correspond à votre niveau d'expérience.

Les Avicularia possèdent des soies urticantes assez efficaces, même si elles ne se frottent pas ou peu l'abdomen : c'est en effet au contact que les soies peuvent se faire sentir par quelques démangeaisons plus ou moins durables.

Description : Il s'agit là d'une mygale réllement superbe ! Les juvéniles sont bleus piqués de poils blancs, les adultes sont magnifiques avec des couleurs rouges, pourpres, grenat, avec le cephalothorax vert, les pattes noirs avec les mêmes poils que sur l'abdomen. Et c'est la lumière du jour qui révèle le plus sa beauté. Une femelle pourra mesurer 8 cm de corps, le mâle rarement plus de 5cm. Comparativement aux autres espèces du genre, le mâle ne possède pas d'apophyses tibiaux (ergots), mais des soies rigides qui remplissent la même fonction lors de l'accouplement.

Cette espèce est relativement placide, bien que pouvant donner de brèves accélérations. Elle est aussi docile, mais il convient d s'en méfier un peu car il n'est pas rare qu'elle soit lunatique, et des cas de morsures se rencontrent règulièrement pour des personnes trop confiantes. De même, elle est très urticante, même si ce n'est pas à l'excés. Ainsi, alors que les juvéniles ne posent pas de problème, nous recommandons de ne pas manipuler les adultes. Le venin de cette espèce (et des autres avicularia) renferme une protéine nécrosante qui laisse à coup sùr une cicatrice.

Maintenance : Les mygales comme les reptiles, sont poïkilothermes, c'est à dire qu'elles ne peuvent vivre de façon prolongée à des températures trop basses, même si elles sont plus résistantes que les reptiles à priori. Seront nécessaires une hygrométrie égale à 80%, et des températures de 20-22°C la nuit et 23-26°C le jour, avec un gradient thermique si possible qui lui permettra de bénéficier de plusieurs températures dans son habitat : vous verriez alors qu'elle affectionne la chaleur, pour passer la plupart de son temps prés du point le plus chaud. Préférez un chauffage par cordon chauffant (ou plaque chauffante), que vous mettrez si possible à l'extérieur du terrarium, sur une paroi, pour éviter les accidents (brûlures ou sècheresse excessive de l'installation). Si le cordon n'est pas très puissant, vous pouvez le disposer à l'intérieur, mais toujours sur une paroi plutot qu'au sol. Comme les mygales ne demandent pas des installations très spacieuses, il est nécessaire de ne pas mettre de chaleur par le sol, car vous ne pourriez éviter que l'ensemble du substrat, dans tout le terrarium, soit chaud (trop chaud), aidant ainsi le développement rapide et incontrôlable des parasites. En substrat, préférez la tourbe de sphaigne, qui engendre un nombre de parasites négligeable : vous pourrez ainsi le changer 2 à 4 fois par an seulement, si vous entretenez régulièrement l'habitat de la mygale (retirer les restes de repas par exemple). Vous pouvez aussi utiliser certains substrats pour reptiles qu'il faudra changer plus souvent. Les mygales ont besoin d'un cycle normal jour/nuit, cependant les Avicularia affectionnent les endroits bien éclairés (lumineux) : ne les exposez cependant pas à la lumière directe du soleil, sous une fenêtre ! Et puisqu'il s'agit d'une mygale arboricole, n'oubliez pas de lui donner un terrarium fabriqué de préférence sur la hauteur.

Cette espèce demandera beaucoup de lumière, et des branchages ou troncs (liège) pour faire son nid.

Reproduction : Assez facile si vous trouvez un mâle ; la cohabitation mâle/femelle est possible mais risquée. La femelle tapotera vigoureusement les parois ou l'entrée de son nid à l'approche du mâle qui fait de même, et la rencontre se passe généralement bien si la femelle n'a pas trop faim. L'accouplement est assez rapide. Il est conseillé de confirmer cet accouplement en en réalisant un second 10 jours plus tard. LA femelle s'enfermera dans son nid environ 6 mois après l'accouplement.

Nourriture : Insectivore (grillons).

En résumé :

- Caractère : docile mais rapide, et imprévisible côté caractère.
- Origine : Martinique
- Moeurs : Arboricole
- Biotope : Tropical
- Taille adulte :8 cm
- Esperance de vie : 8 ans
- Nourriture adaptée : insectes

Couleurs caractéristique du juvénile. - 7.4 ko

Couleurs caractéristique du juvénile.