Accueil > Fiches d'élevage > Les Mygales & scorpions (Arachnides) > Mygales

LASIODORA PARAHYBANA

ATTENTION : les mygales ne sont pas mortelles ! Cependant, elles possèdent toutes un venin qu'on ne peut retirer à moins de les mutiler mortellement. Elles ont en effet besoin de leur venin pour immobiliser et prédigérer leurs proies, c'est pourquoi il ne faut pas penser (et croire un vendeur sans scrupules) que le venin a été retiré pour rendre la mygale inoffensive ! Certaines espèces sont munies d'un venin assez efficace qui peut faire passer à la victime de très mauvais moments ! Lisez donc attentivement les fiches de chaque espèce. Mais à l'inverse, il ne faut pas tomber dans la psychose : on peut possèder des araignées en agissant de façon responsable, avec une espèce qui correspond à votre niveau d'expérience.

Description : Cette mygale est surtout peureuse, et se gratte facilement l'abdomen quand elle est dérangée, et ce surtout dans les premiers âges.

Lasiodora parahybana est la seule mygale vraiment connue et répandue alors que son genre comprend pourtant 37 espèces ! Citons par exemple Lasiodora difficilis ou Lasiodora klugi, qui commencent à être connues et parfois maintenues même par des débutants. Les chélicères de cette mygales sont très puissants, et très développés, avec des crochets courts.

L. Parahybana est l'une des plus belles mygales et quand elle n'est pas la plus grande est incontestablement l'une des plus grosses ! Robuste, bonne mangeuse, puissante, non agressive, elle plaît à tous, mais ne se trouve tout de même pas dans tous les élevages.

Maintenance : Se cachant peu, cette mygale est une grande bâtisseuse, n'hésitant pas à détruire tout ce que vous avez pu organiser dans son territoire en une seule nuit ! Elle fait des trous, des bosses, le tout bien marqué de toiles, et n'en fait qu'à sa tête question déco.

Les mygales comme les reptiles, sont poïkilothermes, c'est à dire qu'elles ne peuvent vivre de façon prolongée à des températures trop basses, même si elles sont plus résistantes que les reptiles à priori. Seront nécessaires une hygrométrie égale à 80-90%, avec un réservoir d'eau peu profond et vaste (dans la nature cette espèce vit prés des cours d'eau, où il fait plus frais et plus humide). Vous pouvez maintenir cette espèce autour de 25°C le jour comme la nuit, sans que cela ne lui soit désagréable ou préjudiciable. Un gradient thermique lui permettra de bénéficier de plusieurs températures dans son habitat. Préférez un chauffage par cordon chauffant (ou plaque chauffante), que vous mettrez si possible à l'extérieur du terrarium, sur une paroi, pour éviter les accidents (brûlures ou sècheresse excessive de l'installation). Si le cordon n'est pas très puissant, vous pouvez le disposer à l'intérieur, mais toujours sur une paroi plutot qu'au sol. Comme les mygales ne demandent pas des installations très spacieuses, il est nécessaire de ne pas mettre de chaleur par le sol, car vous ne pourriez éviter que l'ensemble du substrat, dans tout le terrarium, soit chaud (trop chaud), aidant ainsi le développement rapide et incontrôlable des parasites. En substrat, préférez la tourbe de sphaigne car il devra être très humide et ne pas moisir, et qui engendre un nombre de parasites négligeable : vous pourrez ainsi le changer 2 à 4 fois par an seulement, si vous entretenez régulièrement l'habitat de la mygale (retirer les restes de repas par exemple).

Les mygales ont besoin d'un cycle normal jour/nuit.

Nourriture : Insectivore, carnivore (grillons, criquets, blattes, souris). Attention trop de souris peuvent la tuer !

En résumé :

- Caractère : rapide et craintive, surtout dans les 1ers âges ; urticante.
- Origine : Brésil
- Moeurs : terricole
- Biotope : Tropical
- Taille adulte :20 cm et plus
- Esperance de vie : 15 ans
- Nourriture adaptée : insectes et autres